Il y a quelques décennies, les dents dont la pulpe était compromise par des caries profondes ou des éléments fracturés étaient souvent extraites. Actuellement, les dentistes ont recours à un traitement endodontique, communément appelé « canal dentaire », une procédure effectuée pour préserver la dent qui a subi une blessure quelconque.

Bien que ce soit une alternative sûre pour les « sauver », il y a encore des gens qui ont peur à cause de la douleur. En fait, même après avoir beaucoup évolué, c’est encore l’une des procédures les plus redoutées par les patients, qui souvent n’effectuent pas de suivi, ce qui peut causer des dommages plus graves.

En fait, le traitement du canal est invasif et ne doit donc être fait que lorsqu’il y a une blessure considérée comme irréversible. Heureusement, avec les progrès de la dentisterie, le traitement est devenu plus simple, ce qui a permis de dissiper un peu la peur des patients.

Qu’est-ce que le traitement de canal ?

Lorsqu’une blessure ou une carie profonde endommage la pulpe, celle-ci peut s’infecter et même se nécroser (mort du tissu organique). Ainsi, ce problème atteint même la racine de la dent. Dans ce cas, le professionnel spécialisé, dentiste ou endodontiste, effectue le traitement de canal.

La pulpe dentaire est un tissu interne mou, rempli de nerfs et de vaisseaux sanguins, qui s’étend jusqu’à la racine de la dent et se raccorde au reste du corps. Lorsqu’elle est irréversiblement enflammée, il faut l’enlever pour arrêter l’infection.

L’objectif principal de ce type de traitement est donc d’enlever la pulpe malade (qui peut provoquer des douleurs, des gonflements et même endommager les os de la mâchoire) tout en conservant l’élément dentaire. Il s’agit donc d’une approche à la fois curative et préventive.

Quand faut-il chercher un dentiste pour faire un traitement de canal ?

Un symptôme assez courant qui peut indiquer que le canal est compromis est la douleur. De plus, l’hypersensibilité et le gonflement des gencives sont des signes fréquents.

En ce qui concerne la douleur de la mâchoire et du visage, la gêne est modérée ou sévère, variant en intensité au cours de la journée ou s’aggravant lors de la morsure. Outre la douleur, d’autres facteurs indiquent la nécessité de chercher un dentiste, comme par exemple

Il est important de noter que la douleur dentaire n’indique pas toujours la nécessité d’effectuer un traitement de canal. Seul un dentiste peut diagnostiquer la maladie ou la blessure.

Comment fonctionne le traitement ?

Lors d’un traitement de canal, la pulpe enflammée est retirée. Ensuite, il y a la désinfection et au bouchage des canaux, en obturant les conduits. Ces étapes sont fondamentales pour garantir que l’infection est arrêtée et cesse de se propager dans les structures de la bouche.

Une obturation provisoire est ensuite placée en attendant que le patient reçoive une restauration ou une couronne, structures qui ressemblent beaucoup à des dents naturelles. Il est important de souligner qu’après le traitement endodontique, il est crucial de procéder à la réhabilitation prothétique, afin d’éviter une fracture ou une souffrance causée par une nouvelle infection.

Quelles sont les étapes du traitement de canal ?

Pour commencer, il y a l’application de l’anesthésie. Il est local et peut, dans certains cas, être appliqué à plusieurs endroits, afin de s’assurer que le patient ne ressent réellement aucune douleur ou gêne. Une légère pression est courante lors de ces procédures, mais cela ne dérange même pas.

Ensuite, la couronne est ouverte, c’est-à-dire la partie supérieure. Cette étape est réalisée à l’aide d’une petite perceuse, l’outil qui rend les bruits déjà si bien connus des patients. Puis, la pulpe est correctement retirée, et le nettoyage de l’intérieur commence. Une sorte de grattage est effectué, pour s’assurer qu’aucun foyer d’infection n’est laissé pour compte.

Enfin, la dent est « fermée ». Cette étape peut être effectuée ou non le même jour que les précédentes, et on utilise généralement un matériau temporaire qui doit être remplacé par une couronne spécifique.

Quels sont les principaux mythes et vérités concernant le traitement de canal ?

Eh bien, maintenant que vous savez ce qu’est le traitement de canal et comment il fonctionne, il est très probable que plusieurs doutes se sont fait jour dans votre esprit. Nombre d’entre elles relèvent même du bon sens et se transmettent de personne à personne par le biais de conversations.

Le traitement est très redouté, mais très important pour la santé. De cette manière, les craintes peuvent être apaisées et un traitement approprié peut être fourni si nécessaire. Pour vous aider dans cette conversation, les mythes et les vérités les plus entendus sur le sujet sont séparés.

Le traitement des canaux provoque des dégâts

Mythe : la douleur n’est pas causée par un traitement de canal. Ce qui peut déranger, et beaucoup, c’est l’inflammation de la pulpe qui n’a pas été traitée. Aujourd’hui, les dentistes pratiquent une anesthésie locale, qui endort le nerf, et utilisent des technologies qui rendent l’accès aux canaux beaucoup plus précis, rapide et sûr.

De cette manière, le traitement gagne en agilité et en confort, en plus d’être pratiquement indolore dans la plupart des cas. L’important est de toujours être très sincère avec le professionnel responsable, afin qu’il puisse minimiser au maximum l’inconfort de la procédure.

Un traitement de canal est-il indiqué uniquement lorsque la dent est douloureuse ?

Mythe : Bien que l’inflammation de la pulpe provoque généralement une douleur, il est possible que ce symptôme n’apparaisse pas. Parfois, même sans douleur, la dent présente une dégénérescence avancée ou une structure affaiblie, nécessitant un traitement.

C’est pourquoi des consultations régulières avec un dentiste sont essentielles pour savoir si vous devez ou non subir une intervention canalaire. En plus de la désinfection de votre bouche, vous recevrez des conseils sur votre santé bucco-dentaire et vous pourrez encore découvrir un certain type de blessure avant que les symptômes ne se manifestent, ce qui facilite le processus de guérison.

Le traitement du canal tue la racine de la dent ?

C’est vrai. En général, le traitement du canal consiste à enlever les nerfs qui a été exposée à une contamination ou à une agression. Lorsque cela se produit, tout type d’irrigation sanguine cesse, ce qui élimine également la douleur – une sorte de « mort » du canal.

Cela ne signifie pas pour autant que la région n’a plus de fonction. Bien au contraire ! La restauration placée à la place de la dent a le même effet esthétique que l’armature d’origine et, bien sûr, est capable de remplir toutes les fonctions masticatoires.

La dent traitée ne présentera-t-elle plus jamais de problèmes ?

Mythe : la dent continue sa structure et sa fonction et peut avoir des caries comme les autres. Les soins, y compris, doivent être doublés. Comme il n’a plus de nerf, le patient ne ressent aucune douleur s’il a une carie, ce qui n’arrive que si le cas est avancé.

Par conséquent, les dents qui ont subi un traitement de canal ont besoin des mêmes soins que les autres. C’est-à-dire : brossez-vous régulièrement, utilisez du fil dentaire et n’abusez pas des bonbons !

Impossible de manger après avoir fait le traitement de canal ?

Mythe : après le traitement, le patient peut manger normalement, à condition qu’il s’agisse d’aliments liquides et pâteux. C’est pourquoi, pour faciliter cette tâche, il est important de laisser certains aliments de côté pendant un certain temps, en suivant les recommandations du dentiste.

Tant qu’elle n’est pas restaurée ou qu’une prothèse fixe n’est pas fabriquée, la personne doit éviter les collations et les aliments durs, ce qui réduit le risque de fractures.

Quelles sont les bonnes pratiques pour ceux qui vont subir l’intervention dentaire ?

Pour ceux qui ont déjà passé ou vont passer par le canal dentaire, il est essentiel de prendre quelques précautions pour éviter les traumatismes dentaires et ne pas développer d’infection ou d’inflammation dans la pulpe.