Quiconque a déjà souffert de maux de dents sait exactement pourquoi les dents, leur traitement – même s’il ne s’agit que d’un contrôle semestriel par un spécialiste – et leurs maladies sont une question sensible : Le mal de dents est considéré comme l’une des sensations physiques les plus désagréables. Ainsi, il est important de prendre soin des dents dès le plus jeune âge.

Comment le mal de dents se développe-t-il ?

Les dents ont à l’intérieur des terminaisons nerveuses fortes et très sensibles, qui sont normalement bien protégées par l’extérieur de la dent dure et insensible. Ces fibres nerveuses transmettent toutes les sensations par le nerf facial en trois parties, le nerf trijumeau, au cerveau voisin. Le nerf trijumeau contient également des terminaisons nerveuses qui sont responsables des muscles masticateurs et de la muqueuse de la bouche et du nez. Ainsi, la douleur sur une dent peut facilement irradier dans la zone environnante.

Lorsque l’extérieur de la dent, l’émail dur, est endommagé par des blessures, des bactéries, la pression ou des produits chimiques, les fibres nerveuses sont irritées et la douleur est ressentie en forant, en émoussant, en poignardant ou en frappant – le caractère de la douleur varie selon la cause.

Premiers signes et conséquences du mal de dents
La douleur irradie souvent dans la mâchoire supérieure ou inférieure, peut s’étendre vers les tempes et apparaître sous forme de maux de tête. La douleur entraîne souvent une dégradation massive de la santé et n’est pas tolérée longtemps par la personne concernée : Heureusement, c’est le cas, car souvent l’inflammation est responsable de la douleur et elle peut rapidement se propager au cerveau par le biais du système sanguin.

Dans la plupart des cas, un mal de dents grave est précédé d’une phase au cours de laquelle une seule dent est particulièrement sensible. Ces signes doivent toujours être interprétés comme un signal d’alarme indiquant que l’émail de vos dents est touché et que vous devez faire quelque chose pour vos dents de toute urgence.

Quelles sont les causes des maux de dents ?

Outre l’absence ou l’endommagement de l’émail des dents, la cause la plus fréquente des maux de dents est la carie. La carie est la maladie la plus courante de l’humanité, bien que dans certaines circonstances, elle soit même contagieuse. Les caries affectent les tissus dentaires de l’émail et de la dentine – des trous se forment.

Pour que la carie se développe, différents facteurs doivent interagir. La carie est le plus souvent provoquée par le mal-brossage des dents qui entraîne la plaque dentaire. Cette dernière provient des bactéries et des nutriments cotenant du sucre se forme à des degrés divers selon la façon dont les dents sont nettoyées, et la composition de la salive et la structure des dents jouent également un rôle important. Si une carie n’est pas traitée (parce qu’elle ne provoque pas de douleur au début), elle peut s’étendre et attaquer l’intérieur de la dent, la pulpe dentaire, où courent les structures d’approvisionnement de la dent, c’est-à-dire les nerfs et les vaisseaux sanguins.

La pulpite et l’ostite apicale

La pulpite, c’est-à-dire l’inflammation de la pulpe, peut avoir d’autres causes que la carie, par exemple une irritation thermique ou chimique causée par un traitement de réparation dentaire important. Elle peut être extrêmement douloureuse, mais elle peut aussi être indolore et guérir spontanément lorsque le stimulus initial disparaît.

Lorsqu’elle se développe en ostite apicale, l’inflammation se propage de l’intérieur de la dent aux racines et entraîne la mort du tissu dentaire.

Maux de dents : la parodontite comme cause
Outre les caries et leurs conséquences, la parodontite – c’est-à-dire l’inflammation du parodonte, c’est-à-dire des gencives – provoque également des douleurs. La douleur brûlante est fréquente dans les inflammations légères des gencives, mais une parodontite prononcée, en revanche, est souvent traîtreusement indolore : seul l’allongement apparent des collets des dents indique que les gencives se rétractent.

Problèmes de croissance et malpositions
Chez les bébés, les maux de dents se manifestent comme un problème de dentition lorsque les dents percent les gencives – chez les adultes, les mêmes symptômes sont observés lorsque les dents de sagesse percent. Chez les enfants, les maux de dents peuvent également être le signe de dents mal positionnées ou d’un appareil dentaire mal ajusté.

Mais des malpositions de l’articulation temporo-mandibulaire peuvent également provoquer de graves maux de dents. Ces malpositions se manifestent souvent par un grincement de dents la nuit, mais la personne concernée n’a pas besoin d’en être consciente. Cependant, au réveil, il remarque souvent que ses muscles masticateurs sont tendus et qu’il a mal aux dents. D’ailleurs, le grincement des dents dû au stress peut entraîner une malocclusion et vice versa, la malocclusion peut être la cause du grincement des dents !

Mal de dents atypique
Les dentistes connaissent également une autre catégorie de maux de dents dits atypiques, dans lesquels la douleur parfois intense ne peut être attribuée à une dent spécifique et à son environnement. La douleur dure parfois longtemps et peut également se produire dans un autre endroit de temps en temps.

Maux de dents dus à d’autres maladies
En outre, les maladies d’autres régions du corps peuvent également provoquer des douleurs dans les dents. Par exemple, une inflammation de l’oreille moyenne ou des sinus peut irradier dans la cavité buccale, de graves maux de tête tels que des migraines peuvent également entraîner des maux de dents, et même un rétrécissement des artères coronaires (angine de poitrine) ou une crise cardiaque peut se manifester par un simple mal de dents.

Comment prévenir les maux de dents?

La cause de la destruction progressive des dents est surtout due aux bactéries dans la bouche. Ainsi, il est très important de faire des bains de bouche pour éliminer ces bactéries destructrices de dents qui causent la formation des caries. Non seulement faire des bains de bouche, mais il faut également bien brosser les dents au moins deux fois par jour et veiller à ce que la brosse à dent soit changer régulièrement. Il faut choisir la gamme de dentiste adaptée à chacun. Puisque les aliments consommés ont des impacts directs sur les dents, il faut donc éviter les aliments trop sucrés et trop gras. Cependant, avoir une alimentation saine et équilibrée contribue au bien-être de la dent. Il ne faut surtout pas minimiser le contrôle chez le dentiste qui est conseiller d’au moins une fois par an malgré l’absence des signes de mot de dents.