Tout le monde sait qu’enfant, les dents de lait tombent pour que naissent des dents définitives. Mais que se passe-t-il lorsque les dents sont molles à l’âge adulte ? Est-ce un processus naturel ou quelque chose dont il faut s’inquiéter ?

La vérité est que la ramollissement dents permanentes est une chose à laquelle nous devons prêter attention, qu’il indique l’apparition d’un problème quelconque et qu’il doit être analysé et traité par un dentiste. En effet, les questions sont : c’est quoi vraiment le ramollissement dents permanentes ? Quelles sont les causes de ramollissement dents permanentes ? Et comment traiter le ramollissement dents permanentes ?

Après tout, le ramollissement des dents est-il naturel avec l’âge ?

Bien que beaucoup de gens pensent que cela fait partie du vieillissement, contrairement à l’enfance, le ramollissement dents permanentes n’est pas un processus naturel de l’âge.

Lorsqu’une ou plusieurs dents ramollissent, c’est le signe d’un problème dentaire, qui doit être traité et qui pourrait souvent être évité. En d’autres termes, la mobilité dentaire à l’âge adulte doit être considérée comme un fait grave, qui peut entraîner la perte des dents.

La consultation avec le dentiste est essentielle, non seulement pour évaluer les possibilités de traitement, mais aussi pour examiner et vérifier si les autres dents ont été touchées. Il convient de rappeler que la perte d’une dent entraîne une série de problèmes esthétiques, outre l’influence sur la mastication et la parole.

Quelles sont les principales causes de ramollissement dents permanentes chez les adultes ?

De nombreux facteurs peuvent être impliqués dans le ramollissement d’une dent permanente. En général, les causes sont liées à des maladies des gencives, mais le problème peut également provenir d’autres sources.

Parodontite

La cause la plus fréquente de dents molles chez les adultes est la maladie parodontale, qui affecte les gencives et l’os qui soutient les dents. Elle est due à l’accumulation de micro-organismes dans la bouche. Il en résulte la formation de la plaque dentaire, une couche transparente qui recouvre les dents.

Lorsque la plaque n’est pas éliminée, elle peut provoquer une inflammation des tissus gingivaux et des espaces inter-dentaires environnants, appelée gingivite, conduisant à long terme à une parodontite.

À mesure que la maladie progresse, sans traitement, une perte osseuse se produit, c’est pourquoi les dents se ramollissent et peuvent aboutir à une chute.

Traumatisme

Outre les maladies des gencives, les traumatismes sont une autre cause majeure de l’amollissement des dents. Il s’agit d’un décès, d’un problème éventuel qui survient à la suite d’un coup, d’une chute ou d’un impact inattendu, sans pouvoir l’empêcher.

Les dents ont des ligaments parodontaux qui maintiennent leurs racines. Avec la violence du choc, ces ligaments peuvent être étirés, ce qui provoque des dents molles. Un ramollissement peut survenir jusqu’à quelques jours après le traumatisme, mais il est essentiel de consulter un dentiste dès que possible pour une évaluation.

Bruxisme

Le bruxisme est un trouble du sommeil dans lequel la personne dort avec les dents serrées, les grinçant involontairement pendant la nuit. Ce mouvement entraîne une usure des dents et peut affecter les racines parodontales.

Le plus grand problème du bruxisme est qu’en général, la personne ne se rend pas compte qu’elle a cette habitude nocturne, qui finit par être diagnostiquée uniquement par le dentiste alors qu’il y a déjà des signes d’usure. Ce processus fréquent, qui est aggravé en période de stress, peut entraîner un ramollissement des dents.

Appareils orthodontiques

Il est fréquent que les personnes qui portent un appareil fixe se plaignent de la sensation de dents molles dès qu’elles commencent à l’utiliser ou après l’entretien. Dans ce cas, la mobilité est naturelle et fait partie du processus de repositionnement de l’arcade dentaire favorisé par l’appareil orthodontique.

Comment éviter ces problèmes et quel est le traitement de ramollissement dents permanentes?

Comme presque tout ce qui se passe en dentisterie, la meilleure façon est la prévention. Bien qu’elle ait plusieurs causes, la meilleure façon d’éviter les dents molles est de prendre soin de son hygiène buccale au quotidien.

En plus de vous assurer que votre brossage et votre fil dentaire sont à jour, vous devez vous rendre régulièrement chez votre dentiste. Outre le fait d’éloigner les bactéries des dents et des gencives, il est important de prendre soin de l’immunité en adoptant une alimentation et un mode de vie sains.

Il convient de rappeler que quelle que soit la cause, le traitement ne garantit pas que le problème ne se reproduira pas. Qu’il s’agisse d’une maladie des gencives, d’un traumatisme ou d’un bruxisme, il est nécessaire d’adopter des soins préventifs et de surveiller l’état de santé.

Traitements de ramollissement dents permanentes

En ce qui concerne le traitement, dans le cas d’une dent molle, le premier effort est de stabiliser la dent, ce qui peut être fait avec l’utilisation d’un appareil de rétention flexible. Le traitement prend, en moyenne, deux semaines, le temps que les ligaments guérissent.

Cependant, il est plus important que le traitement de la dent molle elle-même de s’occuper de la cause du problème. Dans le cas de la parodontite, la guérison du problème peut être un peu plus longue et implique l’élimination de l’agent bactérien responsable, dans certains cas par microchirurgie.

Dans certains cas, une chirurgie de reconstruction osseuse ou une extraction dentaire peut être indiquée. Dans tous les cas, le patient est guidé pour utiliser des brosses spéciales qui aident à contrôler le problème et à faire le suivi périodique avec le spécialiste.

En ce qui concerne le bruxisme, le traitement le plus efficace est l’utilisation d’une plaque de protection pendant la nuit. En outre, des mesures visant à réduire le stress, en potentialisant le trouble, sont indiquées.

Lorsqu’un accident ou un traumatisme survient, il est nécessaire de radiographier la région pour vérifier s’il y a fracture, commotion, subluxation ou dislocation intrusive, extrusive ou latérale (lorsque la dent entre, sort ou se déplace en avant ou en arrière).

Selon le traumatisme, il est nécessaire de traiter le canal. Il est possible que la racine de la dent soit réabsorbée avec le temps et qu’elle soit perdue, mais l’idéal est de la conserver le plus longtemps possible, ce qui retarde la nécessité d’un implant.

Même avec de bonnes habitudes d’hygiène et des visites régulières chez le dentiste, vous pouvez remarquer certains signes de dents molles. Dans ce cas, l’important est de demander l’avis d’un spécialiste dès les premiers symptômes, pour éviter que la cause ne soit pas traitée, ce qui entraînerait la perte de la dent.