On peut retenir trois types d’anesthésie, à savoir l’anesthésie générale, l’anesthésie locorégionale et la loco-sédation. Le choix de l’anesthésie à appliquer va dépendre du cas de chaque patient. Ainsi, l’équipe médicale doit faire un bilan avant de définir le type d’anesthésie à opter. Voici les types d’anesthésie les plus appliqués en médecine.

L’anesthésie générale

Parmi les différents type d’anesthésie, on peut souligner en particulier l’anesthésie générale. Celle-ci consiste à conduire le patient à un état de sommeil pendant quelque temps en lui injectant des médicaments par voie intraveineuse et/ou par la respiration de vapeurs anesthésiques. Il existe deux types d’anesthésie générale : l’anesthésie avec intubation oro-ou naso -trachéale et l’anesthésie sans intubation. Au réveil, le patient peut ressentir des effets indésirables comme les nausées, les traumatismes dentaires ou encore les maux de gorge. L’anesthésie générale comporte certains risques comme l’arrêt cardiaque, l’asphyxie et l’allergie grave.

L’anesthésie locorégionale

Parmi les différents type d’anesthésie, il y a aussi l’anesthésie locorégionale. Celle-ci consiste à insensibiliser une partie du corps du patient durant l’opération. Les deux formes particulières de ce type d’anesthésie sont la rachianesthésie et l’anesthésie péridurale. Dans ces deux cas, l’anesthésie sera injectée près de la moelle épinière et des nerfs qui y sont rattachés. Sous l’effet de l’anesthésie, le patient peut ressentir un déséquilibre. Ainsi, un médecin anesthésiste doit toujours rester auprès du patient pour maitriser certains risques comme les problèmes cardiaques et respiratoires.

Choix du type d’anesthésie

L’anesthésie générale est souvent pratiquée lors des actes chirurgicaux de longue durée et lorsqu’il est difficile d’accéder à l’anesthésie locorégionale. Elle est aussi indiquée en cas de chirurgie cardiaque, viscérale, urologique, pulmonaire ou en cas de laparoscopie. Par ailleurs, on peut recourir à l’anesthésie locorégionale lorsque l’opération n’est pas assez complexe. Avec ce type d’anesthésie, il est plus facile de repérer les nerfs.