Le rôle du dentiste est d’aider ses patients à prévenir les problèmes buccaux et à traiter ceux qui existent déjà. Dans les procédures effectuées, l’extraction dentaire (exodontie) est évitée autant que possible, mais dans certains cas, c’est la meilleure alternative. Bien qu’elle soit considérée comme une méthode de mutilation qui peut interférer avec l’équilibre des arcades dentaires, en plus d’ébranler l’estime de soi du patient, l’extraction peut aider à éviter des problèmes majeurs.

Mais comment est définie la nécessité de procéder à l’extraction ? C’est la question à laquelle répond cet article. Lisez ce qui suit pour savoir quand cette procédure doit être effectuée, quelles techniques sont utilisées et les soins recommandés pour assurer une bonne récupération.

Quand une extraction dentaire est-elle nécessaire ?

Dans le passé, il n’y avait pas autant de ressources qu’aujourd’hui, l’extraction des dents était donc couramment pratiquée. Cependant, maintenant que nous connaissons les dommages qu’elle peut causer à la fonctionnalité des arcs et à l’estime de soi du patient, le dentiste étudie chaque cas de manière approfondie pour voir s’il est vraiment nécessaire de recourir à cette technique.

Elle n’est effectuée que lorsqu’il n’est pas possible de réaliser un traitement efficace ou lorsqu’il existe un risque très élevé qu’une dent endommage d’autres structures de la bouche. Voici quelques situations où l’extraction est vraiment indispensable et pourquoi elle doit être faite :

  • Caries profondes

Les caries provoquent l’usure de la structure dentaire. Elle est causée par l’action des bactéries. Si elle n’est pas traitée, elle devient profonde. Lorsque cela se produit, la lésion atteint les structures vitales de la dent et il n’est pas toujours possible de la récupérer.

  • Infections

Selon la gravité d’une infection dentaire, les traitements conventionnels réalisés avec des médicaments peuvent ne pas être suffisants. Si le dentiste constate que le problème risque de s’étendre et de compromettre d’autres structures, il choisit de faire extraire la dent affectée.

  • Dente incluse

Une dent incluse est une dent qui est partiellement née ou qui n’est pas née. Il reste coincé dans l’os et peut donc provoquer des symptômes très désagréables et même secouer le reste de la dentition. Il est très fréquent que les dents de sagesse soient enlevées pour éviter des dommages importants.

  • Manque d’espace d’arcade

Certaines personnes ont une très petite arcade dentaire, qui ne peut contenir les 32 dents. Lorsque cela se produit, certains patients qui ont besoin d’un traitement orthodontique peuvent également se faire enlever d’autres dents afin d’augmenter cet espace pour aligner l’arcade et s’assurer que l’occlusion s’adapte.

Quels sont les types d’extraction de dents ?

Comme vous avez pu le constater, l’extraction des dents est effectuée dans des situations très différentes. Le dentiste utilise la technique la plus appropriée en fonction du problème, des caractéristiques du cas et des besoins de chaque patient. Des procédures simples ou chirurgicales peuvent être effectuées.

  • Extraction simple

L’extraction d’une seule dent se fait lorsqu’il est né complètement, mais qu’il est malade ou qu’il cause des dommages au reste de l’arcade. C’est une méthode moins invasive, car il n’est pas nécessaire de procéder à des coupes.

Cette procédure nécessite l’application d’une anesthésie locale dans le cabinet du dentiste, qui peut être un médecin généraliste. Il utilise un outil spécifique pour faire levier, laisser la dent molle et lâche. Il utilise ensuite la pince dentaire pour l’enlever complètement.

  • Extraction chirurgicale

L’extraction chirurgicale est adoptée dans les cas où la dent est partiellement née, est incluse ou les fragments qui sont encore coincés dans l’arcade doivent être enlevés. Cette technique n’est pratiquée que sous anesthésie locale et en cabinet. Elle ne peut être réalisée que par un dentiste ou un spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale.

Pour effectuer ce type d’extraction, il faut faire une incision sur les gencives pour accéder au site d’extraction. Dans certains cas, il est également nécessaire d’enlever une partie de l’os qui recouvre la dent, ce qui rend la procédure un peu plus complexe.

Quels sont les soins nécessaires après une extraction dentaire ?

L’extraction chirurgicale et la simple extraction de dents nécessitent des soins pour que les tissus se rétablissent sans aucune complication. Bien que chaque cas soit unique, certaines recommandations sont générales pour les patients.

  • Rester au repos

Dans les 24 heures suivant l’extraction d’une dent, il est recommandé de se reposer, car les activités physiques augmentent le risque de saignement, de douleur ou d’inconfort. Il est également important d’éviter l’exposition au soleil et de parler le moins possible.

  • Maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire

L’hygiène buccale est essentielle pour éviter la prolifération des bactéries. Ils pourraient déclencher des processus inflammatoires ou des infections, entravant la récupération des tissus. Il faut donc se brosser les dents après chaque repas et discuter avec le dentiste de la bonne façon d’assainir la zone d’extraction.

  • Ajuster le menu

L’alimentation fait toute la différence dans la période qui suit l’extraction des dents. L’idéal est de préparer les premiers jours des repas liquides, crémeux ou pâteux qui ne nécessitent pas de force de mastication. Il est également important d’éviter les aliments trop chauds, car le froid et les glaces contribuent au confort et réduisent le gonflement.

  • Éviter les mouvements de bouche intenses

Outre le fait de ne pas trop parler, il faut éviter d’autres mouvements de bouche intenses comme cracher, mâcher ou sucer. En effet, ils peuvent favoriser une plus grande pression dans la zone d’extraction, ce qui provoque des saignements et des douleurs.

  • S’abstenir de consommer du tabac et des boissons alcoolisées

Le tabac contient de nombreuses toxines qui réduisent la capacité du corps à guérir et doit donc être évité après une extraction dentaire. Les boissons alcoolisées, quant à elles, sont trop agressives et entravent la récupération.

Si le dentiste recommande des médicaments, ceux-ci doivent être administrés au bon moment. Et n’oubliez pas de vous présenter au rendez-vous de retour après l’extraction de la dent pour passer l’évaluation du professionnel afin d’assurer une récupération en douceur et l’équilibre de votre santé bucco-dentaire.