Urgences dentaires : tout savoir sur la greffe osseuse dentaire

Lors de la pose d’implants dentaires, il est parfois nécessaire en amont d’effectuer une reconstruction osseuse dentaire. Vous trouverez dans cet article les éléments pour tout savoir sur cette chirurgie dentaire.

Qu’est-ce qu’une greffe osseuse dentaire ?

Lorsqu’une ou plusieurs dents manquent, l’os de la mâchoire peut se résorber. Son volume et sa qualité peuvent alors se révéler insuffisants pour accueillir un implant dentaire. L’implant est fixé par un système de vis qui doit avoir suffisamment de place pour être logé. Si ce n’est pas le cas, après plusieurs examens, le chirurgien dentiste procédera à une greffe osseuse. Pour plus de précisions sur la greffe osseuse dentaire, visitez le site exceldent.fr/.

Pourquoi une reconstruction osseuse ?

Lors de la première consultation chez le chirurgien dentiste, celui-ci va effectuer un bilan pré-implantaire. Grâce à une radiographie panoramique, la quantité et la qualité de l’os de la mâchoire vont être mesurées. Pour un examen plus poussé, le praticien pourra pratiquer un scanner. Si l’os présent au niveau de la zone censée accueillir l’implant est défaillant en volume, le chirurgien-dentiste vous proposera une greffe osseuse dentaire ou reconstruction osseuse dentaire. Elle peut être effectuée 3 à 6 mois avant l’intervention par une greffe pré-implantaire ou lors de la pose de l’implant par une greffe péri-implantaire. L’intervention est réalisée dans la plupart des cas sous anesthésie locale. Elle est indolore.

Plusieurs types de greffons

Le dentiste intervient donc à l’endroit prévu pour l’implant où l’os n’atteint pas un volume suffisant. Le greffon est fixé par des vis d’ostéosynthèse. L’os peut alors se renouveler et la reconstruction osseuse est alors effectuée. Les greffons peuvent être de différentes sortes.

La greffe autogène

Le greffon est prélevé sur le patient. S’il n’est pas trop massif, les praticiens interviennent au niveau du menton ou des dents de sagesse. Cela se déroule en cabinet dentaire. Si l’intervention est très importante, le greffon est prélevé dans la hanche ou le tibia. Cette option est peu souvent choisie.

La greffe allogène

Le greffon vient d’un donneur. Il est fourni par une banque spécialisée. Pour diminuer les risques de transmission de maladie, ce genre de greffe est aujourd’hui devenu rare.

La greffe alloplastique

Le greffon a une origine synthétique. Le principe est simple : l’os implanté est créé par des matériaux synthétiques à base de calcium et de facteurs de croissance. Peu à peu, l’os naturel va se former et le remplacer. Cette technique permet d’éviter les risques de transmission de maladies. Cette option est la plus souvent choisie par les praticiens.

Après l’intervention, l’ouverture de la bouche est limitée pendant quelques jours. L’hygiène de la bouche doit être parfaite, c’est pourquoi des bains de bouche sont préconisés. Gencives et dents sont frottées après chaque repas avec une brosse chirurgicale.