5 choses à savoir sur les amalgames dentaires

Les soins dentaires nécessaires pour venir à bout des caries et pour combler les vides dans les cavités créées requièrent l’utilisation d’un matériau spécifique. Cet amalgame contient du mercure et de l’alliage métallique (sous forme de poudre) qui peut être du cuivre, de l’étain et de l’argent. Les composants utilisés sont rigoureusement choisis pour être compatible avec l’intérieur de la cavité et la paroi de la dent. Le comblement du creux avec ces matériaux n’a aucun effet secondaire. Néanmoins, beaucoup de on-dit sur le sujet sont souvent évoqués et peuvent influencer les décisions des usagers, focus sur ces allégations.

Précision sur le mercure dans les amalgames dentaires

En cas de carie avancée, surtout si elle provoque des douleurs intenses et est à l’origine d’une cavité, consulter un dentiste en urgence est nécessaire. Ce praticien est le seul à avoir la compétence de décider des soins adéquats à préconiser. Après l’enlèvement des parties cariées par fraisage, l’obturation du creux requiert l’utilisation d’un produit adapté. Le matériau classique utilisé par les chirurgiens dentistes est l’amalgame dit plombage également. La présence du mercure dans ce produit fait craindre certaines personnes qui ont peur de sa libération. Certes, sous forme de sel ou de vapeur, cet élément chimique est toxique lorsque la quantité présente atteint un certain seuil indiqué par les scientifiques. Cette libération a lieu lors des opérations de dépose en vue d’une restauration, et également pendant les actes de polissage et de condensation.

Cependant, malgré ce processus, aucune preuve réelle affirmant la toxicité des amalgames dentaires n’a été relatée sur le plan scientifique. Sa quantité infime le rend inoffensif, même si la proportion libérée est additionnée à celle contenue dans l’eau, dans l’air et dans les aliments. De ce fait, les patients ne doivent plus redouter l’utilisation de ce plombage puisque cet élément chimique, en association avec les alliages, n’est pas toxique. Cette inoffensivité n’est pas absolue puisque en cas d’une dizaine d’obturations volumineuses et consécutives, voire plus, le risque reste imminent. Dans tous les cas, les professionnels dentaires qui préconisent les soins en sont bien conscients et ne vont pas mettre leurs patients en péril.

Présence de plombs

Le fait d’appeler l’amalgame dentaire par le terme plombage induit souvent les gens en erreur. Ce vocable laisse penser que le matériau d’obturation destiné à soigner les caries contient du plomb. Certes, des corps métalliques font partie de leur composition, mais cet élément susdit n’est nullement présent dans les amalgames dentaires.

  • L’alliage dit à composition unique se démarque par sa forte teneur en cuivre. Ce mélange ternaire est formé à partir des poudres de cuivre, d’étain et d’argent.
  • L’amalgame classique, à phase dispersée, est constitué d’un alliage de cuivre et d’argent.

Le coût des amalgames dentaires en soin bucco-dentaire

Le coût des soins dentaires dépend généralement de plusieurs facteurs. Particulièrement pour les amalgames, les éléments qui influent sur le prix sont le type d’alliage, de la dent affectée (prémolaire ou molaire), de l’âge du sujet, du dentiste et de la localisation du cabinet. Dans tous les cas, le plombage reste l’un des soins bucco-dentaires les plus accessibles par rapport aux autres matériaux et opérations. Le tarif appliqué est souvent compris entre 15 € et 35 €, ces prix sont fournis à titre indicatif puisque chaque cabinet est libre d’appliquer son propre barème. Les patients doivent savoir que les amalgames dentaires sont remboursés par l’assurance maladie (pourcentage à vérifier avec la sécurité sociale). De ce fait, il faut aller chez le dentiste pour bénéficier de ces soins en cas de besoin.

Des soins durables

Les soins dentaires réalisés avec les amalgames garantissent un excellent rapport qualité-prix. Effectivement, ils sont durables par rapport aux autres matériaux d’obstruction. Leur corrosion dépend de l’hygiène et du régime alimentaire de chaque personne. Dans tous les cas, le plombage peut rester en place pendant 10 ans à 20 ans.

Les alternatives aux amalgames dentaires

La sensibilité de certaines personnes par rapport à la présence de mercure dans les amalgames dentaires peut les amener à éviter le soin avec ces matériaux. Or, les caries doivent être soignées et les cavités obturées. Des alternatives au plombage d’argent existent et exploitent d’autres matériaux. La céramique et les résines composites sont les éléments classiques utilisés à la place des amalgames classiques. Ces derniers se caractérisent par une finition prenant l’apparence d’une dent naturelle et par l’absence de mercure. Un tissu épais est requis afin de favoriser son adhérence à la surface. Leur point faible réside dans leur résistance et leur durée de vie moins importante que celle du plombage. Les inlays onlays représentent également une autre option, mais coûtent relativement cher par rapport aux autres matières.